Curriculum Vitae

TAMARA ANTAL Notes biographiques.

Né en 1952, Janvier 25, Mirosloveşti, département Iasi, Roumanie.
Education: - ecole post liceale de l'architecture de Iasi;
- Academy of Art, Bucarest - section peinture.
Participation aux expositions:
1993-1994, 1995, 1996 - Expositions collectives de Bacau.
1999 - Exposition de groupe - Bucarest - Théâtre National, Galerie Galla;
1995 - "Experiment" ALFA-Galerie Bacau;
1996 - Concours international d'exposition «Salons de la Moldavie" - Bacau - Chisinau.
1997 - "Salles de Moldova".
Exposition "annuelle", filiale U.A.P. Bacau.
1998 - Salons de Moldavie " - Chisinau;
"Expositions Annuelles" - Bacau;
1999 - Salons de Moldavie " - Chisinau;
- "Expositions Annuelles" - Bacau;
- Exposition - Maison Cancicov-Bacau.
       - École d'Arts-Bacau
2000 - Salons de Moldavie "
-Exposition - Aux Galeries  d'art Bacau;
- "Ambient" - Exposition collective Galerie d'art Bacau;
- ""Expositions Annuelles" - Bacau;
2001 - "Halls of Moldova»;
 - "Experiment" Bacau;
- Biennale nationale, Lascar Vorel ", Piatra Neamt;
- Concours National de peinture, graphisme, sculpture et art décoratif
  "N.N. Tonitza "-2001 ed. IV - Prix Art Foundation »Sf.Luca" Barlad.
2002 - Exposition collective, "Cupola" - Iasi;
      2002 - Salons de Moldavie "Mois - Chisinau;
"Expositions Annuelles" - Bacau;
2003 - "3 + 10 Artistes de Bacau" - Galerie Alpha-Bacau
- "Journées de la Musique» - Galerie Alpha-Bacau;
- "Salles de Moldova Chisinau - Bacau
- "Expositions Annuelles" - Bacau;
2004 - participation à des expositions: Buzau et Suceava
- "Salles de Moldova Chisinau - Bacau
-Biennale des Arts "Ion Andreescu - Buzau
- "Expositions Annuelles" - Bacau;
2005 - "Exhibition", Galerie d'art Bacau;
2005 - Août-Septembre. «Salons Chisinau, Moldova, Bacau
-Prix Avantgarde Visual Art Foundation Moinesti Roumanie;
2005 Exposition personnelle "Art Café-Bacau
2005 - Décembre - Exposition collective, "B15" Iulian Antonescu musée Complex-Bacau
           - "Expositions Annuelles" - Bacau;
2006-anniversaire Tristan Tzara Exposition, Art Gallery Bacau;
-Exposition de groupe-Moinesti
exposition d’art comparé -"archétype"-musée Complex "Iulian Antonescu" Bacau
«Salons de la Moldavie"-Bacau-Chisinau
"Expositions Annuelles" - Bacau;
-Participation au concours de peinture N.N. Tonitza-huitième édition en 2006 - Barlad-Novembre
National Art Shop-Décembre-Bucarest
2007 - "zoomorphe" Contemporary Art Gallery Bacau
-Expositions: Piatra Neamt-Moinesti
"Personal"-Galeries Frunzetti-Bacau
   - "Salles de Moldova"-Bacau-Chisinau
    "Expositions Annuelles" - Bacau;
  2008 - 2009 "Moldova Salons"-Bacau-Chisinau
-Biennale des Arts "Ion Andreescu - Buzau
- "Expositions Annuelles" - Bacau;
-2009 Exposition personnelle " Monastir Tunisia

Des travaux dans des collections privées en Rouamanie et a l'étranger.
Elle est membre de U.A.P. Filiale de bacau – Section Peinture depuis 1999.
Web: http:// tamipaint.mdasarl.com, e-mail:
onti44@yahoo.com

 

Tamara Antal – Les privilèges de la mémoire (2007)

 La force de l’impact intellectuel et émotionnel envers l’exposition Au delà du présent signée par Tamara Antal, dérive de la substance du dialogue entre les signes matériaux de la culture traditionnelle et la nécessité de l’homme d’aujourd’hui de s’inscrire dans l’horizon de la modernité avec tout l’ensemble des valeurs qui ont appartenues à un incitant passé utopique.

 Autrement dit, on ne peut pas aller en avant qu’en regardant dans le passé. Le présent lui-même inclut par l’intermédiaire de la mémoire les éléments des quelques civilisations anciennes qui nous transmettent au long du temps, les messages les plus incitantes. En effet, tout s’est accumulé dans l’absolu et les couches anciennes transpercent périodiquement et racontent anthropologiquement sur l’être humaine et sa nature sacrée.

Assez étonnée par les choses merveilleuses découvertes dans la caisse de la grand-mère, sans des nostalgies passéistes, elle les revalorise en contextes culturels et modernes. Cet exercice suggestif et nécessaire d’admiration face à l’univers des objets humbles par leur simplicité, mais qui ont joué un rôle essentiel dans la vie et le but de l’homme, est fondé sur la précision de la mémoire affective et suscite des états d’exultation.

Et, encore plus important, des états de respect. L’univers des objets apparemment humble est ainsi recomposé de manière naturelle, d’une spontanéité nonchalante et même d’un enchantement ludique. La qualité de ces signes matériaux consiste dans une utilité immédiate, mais aussi dans l’esthétique presque involontaire de ceux-ci, qui confère de la beauté au fonctionnaire.
Explorer cet univers de l’utile c’est renforcer en effet les traits du paysan roumain d’avoir accès à la métaphysique. Penser dans des contes n’est seulement une métaphore inspirée mais aussi une sorte de manière de nous rapporter à l’éternité par la perspective du transitoire.
Tamara Antal a une considérable force imaginative et un pouvoir d’association exemplaire.

L’univers des objets l’inspire et conduit son chemin artistique vers des créations d’envergure, leur originalité communiquant au delà des limites du présent, avec les ancêtres aussi qu’avec l’homme stressé du présent. L’idée de sacralité devient constituante pour chaque création, une partie du discours qui provoque des solidarités spontanées, par son cohérence des idées et plastique. L’association de la peinture-objet dans l’espace esthétique, fait que la relation déclenche multiples possibilités de perception suivant l’expérience culturelle et visuelle du chaque voyeur.

La monumentalité pas ostentatoire des importantes créations consiste dans les signifiances nouvelles que l’artiste confère aux objets presque oubliés et revigorés à une autre vie que celle strictement utilitaire. Ils deviennent dans la vision de l’artiste, les éléments d’une empreinte définitive qui se développe comme des pas gigantesques dans le sable du temps ou sur le canevas de la mémoire. Les traces du temps sont agglutinées dans les éléments de l’univers rural, mais aussi dans les mines génériques des quelques êtres disparues mais pas encore oubliées.

L’impression d’une icône ne peut pas du tout être ignorée.  Les toiles de fond des créations sont, le plus souvent, accentuées par les touches vigoureuses, presque gestuelles, à l’aide desquelles l’artiste suggère le dynamisme dans lequel sont insérés les éléments de l’univers domestique, utilitaire, auréolé par le contact anonyme de ceux d’avant nous. En effet, chaque création est constituée d’un véritable éloge rendu à ceux qui ont construit l’espace de l’utilité et de l’intimité avec discrétion et distinction. Tout réjouit de la grandeur de la simplicité et de l’éternité de l’éphémère.

Tamara Antal transforme le respect pour le passé dans une façon d’être e tune stratégie de création. Ses créations célèbres dégagent la tension de l’émotion et le frisson de la beauté. La modernité tient de vision et la récupération du passé non pas perdu en totalité, mais plutôt oublié, met en évidence une forme impeccable de respect. En concordance avec la technique du collage, il ya des serviettes amples, habilement brodées, qui se déroulent verticalement comme une démonstration de virtuosité et d’harmonie des forme set des couleurs d’un impact décoratif absolu.

Des pièces de l’inventaire domestique font un dialogue à travers du temps avec d’autres types de contextes culturels e ton assiste enchantés au spectacle des quelques fécondes filiations esthétiques.
Tamara Antal possède l’art de faire archéologie culturelle et reconstruit par des fragments disparates des images éventuelles sur ce qui c’est passé, comme une avant-première de ce qui sera.

L’intelligence s’associe à une méthode manuelle picturale exercée, tandis que l’absence des préjugés confère la liberté de l’esprit associatif moderne. La force des ses visions n’exclut quand même la délicatesse des quelques réactions de piété face aux ancêtres qui ont fait de l’art pérenne sans qu’ils s’eussent rendu compte… Considéré unanimement un résultat de véritable succès, son geste par le présent a la signifiance d’un éloquent professionnalisme.

 Valentin Ciuca critique d’art,

( membre de l'Union Roumanie des écrivains , l'Union Roumaine des Artistes Plastiques - section critique d’art, l'Association Internationale des Critiques d'Art - UNESCO, l'Académie des Hommes des science du Roumanie et l'Académie Di Pontzen, Naples -Italie ).

 

 

Thank you for your visit !